La Nouvelle Tribune

Justice: Vers l’ouverture d’un procès contre Teodorin Obiang

Espace membre

Teodorin Obiang, fils du président Equato-guinéen et deuxième vice président de son pays, ne bénéficie pas d’immunité diplomatique. C’est l'essentiel à retenir de la décision de la cour de cassation française rendue ce mardi 15 décembre dans l’affaire des biens mal acquis et de détournement de fonds publics dont fait objet Teodorin Obiang.

Suite à la mise en examen en France dans l’affaire des biens mal acquis du fils du président Equato-guinéen, ses avocats avaient demandé l’annulation de cette procédure faisant remarquer que leur client, en étant deuxième vice président de son pays, devrait bénéficier d’une d’immunité diplomatique. Selon les juges de la cour de cassation de France, cette demande n’est pas recevable du fait que les faits qui sont reprochés à Teodorin Obiang sont relatifs à sa vie privée en France. Par cette décision, l’on apprend de source judicaire, un possible renvoi du dossier en correctionnelle par un juge financier. Ce faisant, un procès va s’ouvrir afin de juger Teodorin Obiang pour les biens mal acquis.