La Nouvelle Tribune

Affaire Norbert Zongo : trois militaires aux mains de la justice

Espace membre

Encore un pas en avant dans le dossier Norbert Zongo, du nom du journaliste burkinabè assassiné en 1998. 09 mois après la reprise de la procédure judiciaire, la justice Burkinabè a inculpé trois militaires dans cette affaire.

Il s’agit de trois éléments de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle. Selon les explications du juge d’instruction, les trois militaires inculpés sont également impliqués dans les assassinats de David Ouédraogo le chauffeur de François Compaoré –frère de l’ancien président- et du capitaine Thomas Sankara. Déjà une dizaine d’auditions ont été menées et avec ces inculpations, les interrogatoires pourront se poursuivre dans l’espoir que la lumière se fasse dans ce dossier.

Norbert Zongo, faut-il le rappeler, a été retrouvé calciné dans sa voiture en compagnie de trois de ses compagnons alors qu’il enquêtait sur la mort du chauffeur de François Compaoré. L’affaire qui connaît actuellement une avancée notable, avait été suspendue en 2006 suite à un non-lieu prononcé par les autorités judiciaires d’alors. Du côté des familles, l’espoir renaît et on ne réclame que la vérité 17 ans après les faits. Malgré l’avancée enregistrée les avocats des familles ne comptent pas baisser la garde. Ils veulent tout faire pour avoir également la tête des commanditaires.