La Nouvelle Tribune

Centrafrique : des appels à la création de groupes d’autodéfense préoccupent l’Onu

Espace membre

Alors que le premier tour de la présidentielle et les élections législatives couplées prévues pour le 27décembre viennent à grands pas, un air de crainte d’actes de violence souffle sur la Centrafrique.

Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme en sait quelque chose. Il a exprimé vendredi, ses craintes d’une résurgence d’actes criminels pouvant saboter la tenue pacifique du scrutin au regard de l’atmosphère pré-électorale instable qui prévaut dans le pays. Le Haut-Commissaire des Nations Unies a d’abord dénoncé les violences intercommunautaires qui ont encore cours avec le développement d’un sectarisme latent en Centrafrique. Il a notamment dit qu’il « condamne fermement les incitations à la violence et les provocations avivant les tensions intercommunautaires qui sont le fait de certains groupes armés et responsables politiques ».

M. Zeid Ra’ad Al Hussein prévient que cela pourrait « très facilement conduire à une nouvelle vague d’attaques ciblées dans le pays ».La grosse inquiétude du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, concerne les appels à la création de groupes d’autodéfense. « Je suis aussi profondément préoccupé par le fait que toutes les parties en présence, y compris les plus hautes autorités étatiques, appellent à la création de groupes d’autodéfense » a-t-il dit.