La Nouvelle Tribune

Centrafrique: Vers le retrait des militaires congolais de la Minusca

Espace membre

Ce n’est qu’une question de temps. Le contingent militaire de la République démocratique du Congo en mission de paix en Centrafrique devra dans les tous prochains jours quitter le pays. Ainsi en a décidé l’organisation des Nations unies.

La raison principale de cette décision se justifie par les soupçons répétitifs des cas de viols qui pointent du doigt les militaires congolais de la Minusca. Les responsables onusiens saluent la bravoure et le travail abattu par ces militaires congolais mais regrettent  le manque de discipline dont ces derniers font preuve quelque fois. A plusieurs reprises, les militaires congolais sont pointés du doigt concernant des cas de viols sans jamais être sanctionnés ni inquiétés par leur pays. Les textes de la Munisca en la matière sont clairs. C’est seulement le pays de provenance des militaires qui est en mesure de diligenter des enquêtes et de prendre des décisions qui s’imposent. Or depuis les révélations des cas de viols qui accablent les militaires congolais, Kinshasa n’a pas montré une réelle motivation pour ramener sa troupe à l’ordre. Même si entre temps, des magistrats militaires avaient été envoyés en RCA pour effectuer une enquête.