La Nouvelle Tribune

Afrique du Sud : Deux grandes universités touchées par des manifestations estudiantines

Espace membre

En Afrique du Sud, deux grandes universités sont paralysées. Il s’agit de celle de Johannesburg et celle du Cap. Et pour cause, l’augmentation des frais de scolarité.

Pourtant il y a deux semaines, le président sud-africain, Jacob Zuma avait concédé aux étudiants l’objet de leur revendication et revue à la baisse les frais de scolarité. Cette fois-ci, les choses prennent une autre tournure. 141 étudiants et employés sont  détenus pour avoir organisé une manifestation dite ‘’illégale’’. Ils réclament que les autorités mettent fin au recours des prestataires de service sur les campus.

Au même moment, à l’université du Cap, les étudiants exigent que les examens de fin de semestre soient déclarés facultatifs. Mais les forces armées ont interdit tout mouvement. Ils arrêtent tous les étudiants qui participent à ces manifestations. Ces arrestations ont engendré la colère du côté des parents et de certains enseignants. Ils dénoncent l'abus et la violence employée par les policiers dans leur mouvement de débrayage. Qui des deux camps laissera du lest ? Entre autorités et étudiants, les lignes ne bougent  pas.