La Nouvelle Tribune

Tchad: Au moins 2 morts dans une nouvelle attaque

Espace membre

Encore une attaque du groupe islamiste nigérian, Boko-Haram. Il refait surface au Tchad et fait parler de lui à nouveau. Et pour cause, la secte nigériane a perpétré un attentat-suicide au Tchad, dans la localité de Ngouboua. Plus précisément dans la région du Lac Tchad.

Le bilan de cette nouvelle attaque est d'au moins 2 civiles morts et plus de 14 personnes gravement blessées. C’était hier, dimanche 8 novembre. La méthode utilisée par le groupe islamiste nigérian n’a pas varié : les femmes Kamikazes. Selon les sources sécuritaires, deux femmes kamikazes ont fait exploser des bombes dans deux zones, l’une dans un marché et l’autre dans la périphérie de la localité. Selon les mêmes sources, le  bilan de ce double-attentat pourrait s’alourdir. Pour l’heure, les autorités gouvernementales du Tchad n’ont pas encore confirmé la piste de la secte nigériane, Boko-Haram. Il faut rappeler que la région du Lac Tchad a été le 1er novembre dernier, la cible du groupe islamiste.