La Nouvelle Tribune

Kenya : Anne Waiguru, une ministre comparaît pour achat de sex-toys et préservatifs

Espace membre

Des distributeurs de préservatifs et des sex-toys donnent de l’insomnie à une ministre au Kenya. Anne Waiguru, ministre kényane de la décentralisation et de la planification est contrainte de s’expliquer devant les députés qui veulent voir clair dans ses achats insolites.

En effet, selon les parlementaires, le ministère que dirige la belle dame aurait payé des sex-stoys et un distributeur de préservatifs avec l’argent du contribuable kényan. Le distributeur de préservatif dit-on, aurait coûté 250 dollars sans qu’on ne sache combien ont véritablement coûté les sex-toys. Cette affaire concerne également l’achat d’un écran de télévision à 19000 dollars et de stylos pour près de 100 dollars.

Madame la ministre qui ne se reproche rien a indiqué sur Twitter qu’elle n’« achète rien pour le ministère ». Que ce soit devant la loi comme dans la pratique s’est défendue Mme Anne Waiguru, « je ne n’achète rien pour le ministère, je ne signe pas et ne négocie pas de contrats ». Quand la présente affaire a été portée à sa connaissance, a-t-elle dit, elle a fait appel aux autorités compétentes pour des enquêtes.