La Nouvelle Tribune

Génocide rwandais : Politiques et militaires français visés par une plainte

Espace membre

Le génocide rwandais pourrait refaire surface, notamment en France. Une nouvelle plainte a été déposée lundi à Paris contre les responsables français de l’époque a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire.

Déposée par l’association Survie, indique-t-on, elle pourrait aboutir à une information judiciaire contre les responsables politiques et la hiérarchie militaire de France au moment des faits. Les personnes ciblées dont les noms sont pour l’instant gardés secret, sont accusées d’avoir contribué au massacre des Tutsi. L’association Survie, a réuni à ce propos, des informations et des témoignages suffisantes pour que soit ouverte une information judiciaire contre lesdits responsables.

L’association parle notamment de livraison par la France, d’armes et de munitions au régime rwandais en avril 1994 malgré l’imminence du génocide. Survie révèle que cette livraison aurait également eu lieu à l’entame du génocide. Sur ce point, l’association fait référence à un témoignage du colonel belge de l’Onu, Luc Marchal qui affirme avoir vu des avions militaires français déverser des armes, des mortiers aux soldats rwandais alors que la guerre avait commencé deux jours avant. On parle aussi de la violation par la France de l’embargo des Nations unies qui était en vigueur depuis mai. Si cette plainte prospère, on doit donc s’attendre à des déballages qui risquent de plomber davantage les relations entre la France et le Rwanda.