La Nouvelle Tribune

Guinée : Des femmes réclament la libération de leurs maris arrêtés pendant les campagnes électorales

Espace membre

Mécontentement des femmes à Conakry. Elles sont descendues dans les rues pour réclamer aux autorités guinéennes la libération de leurs maris arrêtés pendant les campagnes électorales en Guinée.

«Libérez nos maris, libérez nos frères » ont-elles scandé jusqu’au ministère de la justice et des droits de l’Homme où leur porte-parole, la parlementaire, députée de l’Ufdg, principal parti d’opposition, a exprimé leurs doléances aux autorités. Elles fustigent notamment l’arrestation arbitraire des militants de partis d’opposition alors que ceux du Rpg au pouvoir n’ont pas été inquiétés pour les actes de violences qu’ils ont commis. La députée Djessira Condé dénonce un deux poids deux mesures en violation des principes de justice.

De son côté Khalifa Gassama Diaby, le ministre guinéen de la justice et des droits de l’Homme, appelle les partis politiques à un « examen de conscience ». Pour lui, tout militant de parti politique qui se serait rendu coupable d’actes répréhensibles, sera poursuivi et condamné. Il assure que les « innocents n’ont pas de place en prison ».