La Nouvelle Tribune

Etats-Unis: quand Donald Trump regrette Kadhafi

Espace membre

Qui l'aurait cru? Le candidat à la primaire républicaine pour le compte de l'élection présidentielle de 2016 aux Etats-Unis, Donald Trump vient de surprendre plus d'un en faisant une déclaration qui est loin de faire l'unanimité mais qu'il assume.

Selon lui, le monde se porterait encore mieux si le guide de la révolution libyenne, Mouammar Kadhafi était vivant. Connu pour ses positions tranchées, le favori des sondages de la primaire républicaine ne s'est pas fait prier pour dénoncer la politique des Etats-Unis dans les règlements de conflits dans plusieurs pays. Selon lui, c'est après le décès du guide libyen que le flux de migrants en direction de l'Europe à drastiquement augmenter. De plus, le candidat à l'investure du parti républicain a expliqué comment le terrorisme a pris de l'ampleur en Libye.

A qui la faute? La faute aux Etats-Unis et ses alliés européens qui ont cautionné et commandité la chute du régime de Kadhafi, il y a maintenant quatre ans. Donald Trump a même fait comprendre qui si cela ne tenait qu'à lui seul, Mouammar Kadhafi serait encore en vie et dirigerait son pays, la Libye. Le candidat républicain est même allé plus loin: il regrette également la mort de l'ancien chef d'état irakien Saddam Hussein, tué en 2003. Pour Trump, les deux dirigeants maintenaient en quelque sorte l'équilibre du monde.