La Nouvelle Tribune

Kenya : le gouvernement critique la Cpi

Espace membre

Au Kenya, le président Uhuru Kenyatta et des membres de son gouvernement sont en campagne contre la Cour pénale internationale (Cpi). A l’occasion de la journée des Héros célébrée dans le pays, le président Kenyatta a déclaré que les Kenyans ont assez de la Cpi qui est encore aux trousses du Vice-président William Ruto et d’un journaliste de radio, Joshua Sang accusés de crimes contre l’humanité pendant les violences post-électorales de 2007.

Un conflit dont le bilan est de 1300 morts et près de 600.000 déplacées. Le chef de l’Etat kenyan était lui-même visé par ces accusations mais son dossier n’a pu prospérer faute de preuves. Le président Uhuru Kenyatta demande à la Cpi de coller la paix à son pays. Dans tout le pays, des membres de la coalition politique au pouvoir organisent de nombreux rassemblements de prière en soutien au vice-président Ruto. Le président Kenyatta a assuré que ces rassemblements ne cesseront pas avant l’abandon du dossier contre son adjoint et ancien ennemi. En réaction aux attaques du clan Kenyatta, le président de la Cpi, Eboe-Osuji, a fait savoir que les juges en charge du dossier restent imperturbables. Pour lui, ces rassemblements sont organisés pour intimider les juges de la Cpi mais prévient-il, cela n’aura pas d’effet.