La Nouvelle Tribune

Libye : de nouvelles pressions diplomatiques pour un gouvernement d’unité nationale

Espace membre

De nouvelles pressions diplomatiques sur les différentes parties de la sphère politique libyenne dans l’optique de la formation d’un gouvernement d’unité nationale. Dans une déclaration conjointe rendue publique ce lundi, plusieurs pays occidentaux, du Maghreb et des Emirats arabes unis ont appelé les protagonistes de la crise politique libyenne à impérativement adopter l’accord politique négocié devant conduire à la formation du gouvernement d’unité nationale.

« Pour garantir l’avenir de la Libye, nous exhortons les parties libyennes à adopter immédiatement le compromis politique durement négocié reflété dans l’accord politique et qui accordera au pays, une période de stabilité ». Dans cette déclaration les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, le Qatar, le Maroc, la Tunisie, la Turquie et la Haute Représentante de l’Union européenne pour la politique étrangère, demandent à tous les participants au dialogue de « saisir cette chance pour mettre fin à l’instabilité » en Libye.

La Communauté internationale indique-t-on dans la déclaration, se tient prête à soutenir le peuple libyen et les dirigeants qu’il choisira, mais aussi à travailler avec le gouvernement d’unité nationale dans ses actions y compris contre Daech et Ansar al-charia.