La Nouvelle Tribune

Violences au Burundi : l’Ua envisage des sanctions ciblées

Espace membre

Au terme de sa 551ème réunion tenue à Addis-Abeba le 17 octobre dernier, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (Ua) s’est penché sur la situation d’insécurité qui prévaut au Burundi. Préoccupé par les graves actes de violations des droits de l’homme qui sont enregistrés dans le pays le Conseil a décidé d’imposer des « sanctions ciblées  contre tous acteurs burundais dont l’action et les propos contribuent à la persistance de la violence et entravent la recherche d’une solution ».

Entre autres, il y aura selon la décision du Conseil de paix et de sécurité de l’Ua, « des interdictions de voyage et le gel d’avoirs» des personnes ciblées. A ce propos, le Conseil demande à la Commission de l’Ua de lui « compiler d’urgence, une liste d’individus et d’entités du Burundi devant être visés par ces sanctions ». Aussi, le Conseil demande à la Commission de l’Ua de prendre les dispositions convenables pour exclure de ses opérations de soutien à la paix, les membres des forces de défenses et de sécurité impliqués dans les violations des droits de l’homme et d’autres actes de violences.