La Nouvelle Tribune

Rdc : le chien, viande prisée à Kinshasa

Espace membre

Beaucoup adorent le chien, mais de façons diverses et parfois tragiques pour l’animal. Pendant que certains l’adulent comme bon compagnon, bon serviteur à la chasse, bon contrôleur dans les aéroports, les lieux publics et bon gardien de maison, à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (Rdc), le chien est préféré pour sa chair.

C’est ce que révèle un reportage de journalistes dans les restaurants du pays. Chez les Lubas, un groupe ethnique du centre du pays, rapporte-t-on, la consommation du chien est une pratique séculaire. Les consommateurs du chien estiment que c’est une « viande noble » qui ne court pas les restaurants et gargotes comme le bœuf répandu à travers la Rdc.

Pour eux, il n’y a aucun problème à consommer du chien même s’il est un bon compagnon pour l’homme. Moins chère, la viande du chien, pour eux, n’a pas son pareil, sur le point de vue rapport succulence-prix. N’en déplaise aux regards inquisiteurs, ces consommateurs particuliers, veulent toujours se faire plaisir autour de plats de chiens braisés, épicés. Il n’y a pas qu’en Rdc que le chien se mange. Au Bénin, des restaurants de vente de viande canine sont aussi à Porto-Novo, la capitale et dans d’autres villes du pays. Il arrive que des chiens laissés en divagation soient pris dans des pièges de noctambules consommateurs.