La Nouvelle Tribune

Congo : Sassou coupable de parjure selon Pascal Tsaty Mabiala

Espace membre

Denis Sassou Nguesso, le président du Congo-Brazzaville est coupable de « parjure ». Tel est l’avis du député de l’opposition Pascal Tsaty Mabiala qui s’est exprimé sur Rfi à propos du référendum que le président Sassou en fin de son dernier mandat, a annoncé pour solliciter l’approbation des Congolais sur son désir de changer la constitution du pays afin de se présenter à la présidentielle de 2016.

Député du parti Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), se demande quelle mouche a piqué le président Sassou qui avait donné sa parole pour le respect de la constitution de 2002, limitant à deux le nombre de mandat et fixant à 70 ans le plafond d’âge pour se présenter à la présidentielle au Congo-Brazzaville. Le parlementaire se souvient que le président Sassou avait en 2008, martelé son départ du pouvoir au terme de son second mandat. Ce revirement surprend l’opposant qui a déclaré à Rfi que « Le président Sassou Nguesso est en train de faire un parjure ». Le projet de référendum que le régime Sassou soumet au peuple veut un changement de la Constitution de 2002 qui ne devrait être changé selon le député qu’en cas de crise majeure. Ce qui n’est actuellement le cas au Congo-Brazzaville a-t-il souligné. Jeudi, un membre du gouvernement, le ministre congolais de la Communication, Thierry Moungala a lui-même reconnu qu’il n’y a pas d’unanimité des Congolais autour de ce projet. Mais il estime qu’au référendum la voix de la majorité l’emportera.