La Nouvelle Tribune

Burkina : quand Amnesty International condamne le putsch

Espace membre

Après les différentes arrestations des acteurs de la tentative de déstabilisation du pouvoir de transition, c’est au tour d'Amnesty International de dire son mot. Cette organisation non gouvernementale internationale, ne voit aucune indulgence en faveur des soldats putschistes.

Ces soldats ont utilisé la force pour déstabiliser le pouvoir, ce qui est inconcevable au yeux de l'ONG. Ceci dit, il est impossible, selon elle, de réintégrer de pareils soldats dans une armée qui est censée défendre et protéger le peuple de toute agression extérieure. L’action de ses soldats est un crime et une menace pour les droits de l’homme.

A cet effet, une enquête s’impose. Pour Amnesty International: il faut ouvrir une recherche et traquer ces derniers pour les faire comparaître devant une cour. Cette violation des droits l’homme vient s’ajouter aux différents crimes que l’humanité a connu ces dernières années. Ne pas les punir, c’est ne pas laver l'honneur de tout un peuple, et baliser la voie pour d'autres putschistes ou rebelles.