La Nouvelle Tribune

Dépouillement en Guinée : le comptage des voix a commencé

A lire

Afrique du sud : Jacob Zuma choqué des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin de l’apartheid

Il y a pire que le terrorisme islamiste selon Bill Gates

se connecter
se connecter

Après le vote de dimanche en Guinée Conakry, place est désormais faite aux opérations de dépouillement des urnes qui ont déjà commencé. Dans les commissions administratives de centralisation, l’heure est au comptage des voix recueillies par les différents candidats en lice.

Malgré des couacs qui ont été signalés, les observateurs internationaux rassurent d’ores et déjà sur la crédibilité de l’élection en générale. Sur le terrain, les observateurs ont relevé des retards de démarrage du vote par endroits et noté l’absence d’organisation des listes électorales sur lesquelles les noms de votant n’étaient ordonnés suivant l’ordre alphabétique.

Pour les observateurs ces anomalies ne sont susceptibles de compromettre le scrutin qui s’est globalement déroulé dans la paix et le calme. Il faut dire que cela n’était pas gagné d’avance, au vu des cas de violences enregistrés, la veille à Conakry, à moins de 24 heures de l’ouverture des bureaux de vote. La communauté internationale continue d’appeler les différents candidats à se garder des déclarations incendiaires avant la proclamation des résultats par la Céni, l’instance habileté.