La Nouvelle Tribune

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Amara Essy suspend sa campagne

Espace membre

Encore quelques semaines et les ivoiriens iront aux urnes pour choisir un nouveau président. C’est le moment donc pour tous les candidats et sympathisants dejouer leur dernière carte. Amara Essy, candidat à cette élection, a informé ce mardi qu’il renonce à la campagne électorale.

Dans la même annonce, il évoque certaines raisons pour lesquelles il prend une telle décision. Pour qu'il soit candidat à la course au perchoir, il faut que les exigences démocratiques et républicaines des forces vives de la nation soient pises en compte. L’ancien ministre des affaires étrangères de 1990 à 1999 trouve que le scrutin ne respecte pas les normes.

Il souligne ensuite que tout semble mis en place, pour une fois encore, aller à une éventuelle impasse politique. L’élan dans la distribution des cartes d’électeurs, le manque de contrôle dans le processus, le nombre de bureaux de vote ; tout cet ensemble inquiète le candidat qui se résigne.

Pour ces élections, trente trois candidats sont en liste. Amara Essy dit ne pas vouloir jouer au figurant : il aspire à la magistrature suprême. Pour lui, les opposants sont sur la liste, juste pour faire le nombre.

Certains candidats ont déjà exprimé leur mécontentement au président Outtara il y a une semaine. Ils ont contesté le scrutin du 25 octobre prochain et demandé la suspension de la commission électorale indépendante (CEI), structure qui s’occupe actuellement de l’organisation des élections. Cette démission de l’opposant Amara Essy, sera t-elle la goutte d'eau qui fera déborder le vase.