La Nouvelle Tribune

Drame à la Mecque : Ouattara veut des explications, quid de Yayi ?

Espace membre

Les explications fallacieuses données par les autorités saoudiennes au sujet du drame de Mina ne passent pas à Abidjan. Le président ivoirien Alassane Ouattara a envoyé mardi, une mission gouvernementale à Riyad pour obtenir des autorités saoudiennes d’amples informations sur la bousculade qui a coûté la vie à 769 personnes dont beaucoup d’Africains.

La délégation ivoirienne qui séjournera en Arabie saoudite jusqu’au 10 octobre 2015 est conduite par Drissa Koné, Conseiller spéciale d’Alassane Ouattara chargé des cultes. Un communiqué de la Direction générale des cultes précise que le gouvernement ivoirien a décidé de cette mission en raison « des nombreuses victimes parmi les pèlerins ivoiriens ». Selon des chiffres officiels, 14 Ivoiriens sont morts et 77 autres sont portés disparus. La délégation ivoirienne sera successivement à Djeddah et à Mina où a eu lieu le drame.

Et les Béninois morts ? 

Tout comme la Côte d’Ivoire et plusieurs autres pays africains, le Bénin a également perdu des pèlerins dans ce drame. Le Bilan relatif au Bénin fait état de 17 Béninois décédés et plus d’une centaine disparus. La présidence de la République a d’ailleurs présenté ses condoléances aux parents des victimes. Seulement, aucune information n’a filtré sur d’éventuelles dispositions prises par le gouvernement béninois pour demander des comptes aux autorités saoudiennes qui ont tôt fait de rendre les Africains coupables de ce qui s’est passé. On se demande si cela préoccupe le président béninois Boni Yayi autant que son homologue ivoirien.