La Nouvelle Tribune

Ghana : sept Hauts magistrats limogés

Espace membre

Au Ghana c’est la catastrophe au ministère de la justice. Sept hauts magistrats ont été suspendus de leur fonction. La raison est qu’une rafale de corruption pèse sur ces hommes de loi. La nouvelle vient d’un communiqué publié par le ministère ce lundi 05 octobre. Il appelle donc ceux-ci, à cesser immédiatement toute activité de magistrat.

Il y a moins d’un mois qu’une vidéo du journaliste d’investigation Anas Aremeyaw Ana, a révélé l'affaire : vingt-deux juges, qui recevaient des pots-de-vin pour des raisons que l’on ignore jusque là. Ainsi, le 10 septembre passé, ceux-ci ont été limogés et une recherche a été lancée contre dix autres magistrats d’instance supérieure, impliqués dans la même histoire.

Sur dix poursuivis, sept ont été suspendus avec effet immédiat. Ces instructions viennent de la part du vice-président ghanéen, Kwesi Bekoe Amissha-Arthur, lui-même, actuellement en mission en France.

Cette série de suspension, est due à la publication de la vidéo enregistrée avec une caméra cachée. Le problème de corruption ne laisse aucun Etat africain indifférent. Chaque pays s’efforce au quotidien pour lutter contre ce mal qui gruge l’économie de tout le continent. Et dans ce sens, des efforts non moins importants sont consentis. Une seule question s’impose : peut-on a 100% lutter contre la corruption en Afrique ?