La Nouvelle Tribune

Référendum au Congo-Brazzaville : Sassou convoque les Congolais aux urnes le 25 octobre

Espace membre

25 octobre 2015, c’est la date fixée pour le référendum constitutionnel au Congo-Brazzaville. Le gouvernement a officiellement annoncé lundi soir, cette date à la télévision nationale.

A un an de la présidentielle, le président Denis Sassou Nguesso a décidé de l’organisation de cette consultation populaire devant lui permettre de se présenter à ce scrutin pour lequel il est actuellement disqualifié. L’actuelle constitution qui est menacée d’être changée, limite à deux le nombre de mandats présidentiels et plafonne l’âge limite de candidature à 70 ans. A 71 ans, et totalisant déjà plus de 30 ans au pouvoir, l’actuel chef de l’Etat congolais, veut donc l’approbation des Congolais pour changer cette constitution encore très jeune afin de se maintenir au pouvoir.

Sassou s’en fout !

Le dessein monarchique du président Denis Sassou Nguesso irrite les opposants à son régime, les organisations de la société civile qui le 27 septembre dernier ont vigoureusement manifesté leur désapprobation à travers une gigantesque manifestation à Brazzaville. Réunis en des dizaines de milliers de personnes, les Congolais ont crié  « Sassou dégage ! » «Non au référendum » et poussé d’autres cris hostiles au président Sassou. Mais visiblement c’est la politique du « chien aboie, la caravane passe », Denis Sassou Nguesso s’en fout et n’a rien à cirer avec les opposants qui ont déjà appelé à de nouvelles manifestations plus musclées dans les rues de Brazza.