La Nouvelle Tribune

Violences en Centrafrique : au moins 35 morts, une centaine de blessés à Bangui

Espace membre

Bangui la capitale de la Centrafrique s’est révélée potentiellement inflammable ce week-end avec de nouvelles violences qui ont fait au moins 35 morts et une centaine de blessés selon un bilan qui risque de s’alourdir. Affrontements, pillage de boutiques et de sièges d’Ong, des maisons et un commissariat incendié malgré le couvre-feu. 

Dans la nuit de dimanche la sécurité a déserté Bangui. Tout est parti de la découverte du corps sans vie d’un jeune musulman ce samedi dans le huitième arrondissement de la capitale. Les musulmans furieux n’ont pas tardé à marquer violemment leur indignation. A eux s’ajoutent des organisations de la société civile qui ont lancé dans la foulée, un appel à la « désobéissance civile » dès ce lundi. Elles réclament le départ des forces françaises de  l’opération Sangaris accusées de complicité avec les éléments de la Minusca « contre le peuple centrafricain ». Mahamat Kamoun, le premier ministre centrafricain rassure de la prise de nouvelles mesures de sécurité dans la capitale parmi lesquelles, le couvre-feu qui a été violé dans la nuit de dimanche.