La Nouvelle Tribune

Etats-Unis: le Pape François pour «l’abolition totale de la peine de mort»

Espace membre

Comme attendu, le Pape François a prononcé ce jeudi 24 septembre un discours devant le Congrès américain. Un discours hautement historique. Car, c’est la première fois qu’un Pape planche devant le Congrès des Etats-Unis d’Amérique.

L’exercice de ce jour restera, sans doute, le point d’orgue de la tournée du souverain pontife sur le continent américain. Elle vient, bien évidemment, après les échanges entre le président Barack Obama et lui à la Maison Blanche. Très applaudis par les parlementaires américains et suivi dehors par des dizaines de personnes sur des écrans géants, le discours du Pape François a tourné autour de plusieurs points concernant la société (américaine) et les grands enjeux mondiaux. Ce sont, entre autre, la famille, les réfugiés, la coopération, le commerce des armes, le fondamentalisme religieux, les relations entre les Etats-Unis et la Colombie, le Cuba et l’Iran, la lutte contre la pauvreté et la peine capitale. Les élus américains ont eu droit à un grand plaidoyer pour «l’abolition totale de la peine capitale», encore pratiquée dans certains Etats du pays. «Je suis convaincu que ce chemin (celui de l’abolition, Ndlr) est le meilleur, puisque chaque vie est sacrée, chaque personne humaine est dotée d’une dignité inaliénable», a argumenté le Pape François. Ajoutant que «la société ne peut que bénéficier de la réhabilitation» des personnes «reconnues coupables de crimes».