La Nouvelle Tribune

Moteurs truqués: des jours difficiles en perspective pour l’industrie automobile allemande

Espace membre

Après Volkswagen, Bmw, une autre marque allemande, pourrait à son tour se retrouver dans une affaire de dépassement du seuil de pollution. Selon le journal Auto Bild, la Bmw X3 xDrive diesel dépasserait 11 fois les seuils d’émission d’oxyde d’azote fixés au sein de l’Union européenne.

Le journal se base sur des tests effectués sur la route par Icct ; l’Ong par laquelle a été révélée le scandale Volkswagen, aux Etats-Unis. Cependant, cette information révélée par Auto Bild est réfutée par Bmw. De plus, le cas Bmw, tel qu’exposé, est différent de celui de Volkswagen qui est accusé d’avoir placé un logiciel espion dans les moteurs de ses voitures vendues aux Etats-Unis. Ce logiciel permet aux voitures de la marque de déjouer les tests anti-pollution effectués par les autorités américaines. Ce qui constitue une violation de la loi américaine sur l’air propre, le  Clean Air Act. VolksWagen sera contraint de rappeler près de 500 000 véhicules. De plus, la firme allemande sera probablement soumise à une amende de 18 milliards de dollars. Son action en bourse a chuté. Depuis l’éclatement de cette affaire, elle fait le buzz dans les medias et les milieux d’affaires. Elle a écorché l’image de Volkswagen et aura certainement des effets sur ses ventes. Le cas de Bmw n’a pas encore été confirmé. Mais aussitôt l’info de Auto Bild publiée, son action en bourse a chuté de plusieurs points. En tout, l’image de ces marques prend un coup. Sans compter avec les implications financières sur leurs ventes, et donc chiffres d’affaires.