La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire: 21 milliards d’économie grâce à la traque des fonctionnaires fictifs

Espace membre

En Côte d’Ivoire, le ratio de la masse salariale recettes fiscales a atteint environ 50 %. C’est-à-dire que près de la moitié des recettes est utilisée pour le paiement des salaires et autres émoluments aux agents de la fonction publique. Un taux largement au-delà de la norme communautaire de l’Uemoa qui est de 35%.

 Pour redresser la barre, le gouvernement a lancé un programme de modernisation de la fonction publique. L’un des volets dudit programme est la traque des «fonctionnaires fictifs». Piloté grâce au Système intégré des fonctionnaires et agents de l’Etat (Syfae), cette plateforme informatique de gestion des agents publics, installé en 2012,qui traque des agents véreux a permis aux autorités ivoiriennes de dénicher 2000 fonctionnaires fictifs. Notamment, pour cette seule année 2015.  Selon les autorités, la révocation de ces fonctionnaires «fictifs» et  «véreux» a permis au pays de réaliser une économie de 21 milliards de Fcfa.