La Nouvelle Tribune

Burkina : l’Onu, l’Ua, la Cedeao condamnent le coup d’Etat en cours

Espace membre

Unanimement, l’Organisation des Nations Unies (Onu), l’Union africaine (Ua) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(Cedeao) condamnent fermement le coup d’Etat en cours au Burkina Faso où les éléments du Régiment de sécurité présidentielle tiennent en otage depuis des heures le président Michel Kafando, le premier ministre Yacouba Isaac Zida et des ministres du gouvernement de transition. 

Les trois organisations exigent la libération illico presto des autorités de la transition. Comme elles, le Quai d’Orsay a également condamné l’acte des militaires qui portent un grand coup au processus de la transition à quelques semaines de la présidentielle prévue pour le 11 octobre prochain.

Les réactions fustigeant cet acte de folie antipatriotique fusent de toutes parts au Burkina Faso. Les responsables politiques, les organisations de la société civile, notamment, le mouvement « Le balai citoyen » s’insurgent et appellent le peuple à une résistance farouche pour décourager à jamais ces militaires d’un autre âge.