La Nouvelle Tribune

Ghana: inquiétante hausse de la dette publique, 71% du Pib

Espace membre

Selon des statistiques de la Banque centrale ghanéenne, la dette publique du pays a atteint 71% du Produit intérieur brut (Pib) au 30 juin dernier, contre 67% un mois plus tôt. En termes financiers, cette dette est chiffrée à 94, 5 milliards de cedis, soit 23, 7 milliards de dollars.

Dans cet ensemble, la dette extérieure s’est tablée à 44% du Pib, soit près de 60 milliards de cedis. Ces statistiques ont été dévoilées vendredi 11 septembre dernier par l’institution bancaire. Selon elle, cette hausse est tributaire de la dépréciation du cedis. Depuis le début de l’année, la monnaie du pays a perdu environ 14% de sa valeur par rapport au dollar. Ces chiffres témoignent sans doute de la situation monétaire, pas trop bonne, du Ghana. Les autorités ont d’ailleurs pris un certain nombre de mesures pour redresser la barre. On peut citer, entre autres, l’accord d’assistance financière conclu avec le Fonds monétaire international (Fmi) en février dernier et l’émission de titres de dette à longues échéances. Ces mesures visent à juguler l’inflation, stopper la chute du cedis et à restructurer la dette du pays.