La Nouvelle Tribune

Sima 2015 : Cotonou, capitale de la musique africaine du 15 au 19 septembre

Espace membre

A compter de ce mardi 15 septembre, Cotonou sera la capitale africaine de la musique avec des spectacles de plusieurs artistes du continent  qui foulent le sol béninois pour prendre part à la troisième édition du Salon international de la musique africaine (Sima) qui se tiendra jusqu’au 19 septembre prochain.

Cinq jours durant, Cotonou vibrera au rythme de la musique africaine. Du 15 au 19 septembre prochain, se tient au Bénin, le Salon international de la musique africaine (Sima). Pendant ces cinq jours, le public béninois et même africain assistera gratuitement à des concerts d’artistes et groupes d’artistes en vogue sur le continent. Un programme bien achalandé pour faire découvrir la quintessence de la musique béninoise et africaine à l’Institut français de Cotonou et au Stade de l’Amitié de Kouhounou.  Il s’agit d’une occasion pour découvrir la musique africaine dans ces nombreuses variétés mais aussi dans ses échanges dans le cadre d’une musique world. Les couleurs traditionnelles béninoises,  l’afro-jazz, la pop, le rap et autres formes de  musique urbaine. A cette édition, la troisième pour ce salon du genre, prennent part, une centaine de professionnels et une vingtaine d’artistes.  Viennent au Bénin, les artistes, Ami Yèrèwolo de Bamako au Mali, Dicko fils du Burkina-Faso, le groupe Keur gui du Sénégal, le groupe Askanyi composé d’artistes de différents pays africains…

Parmi les artistes et groupes d’artistes béninois, figurent la vedette Sèssimè, Sagbohan Danialou encore appelé l’homme-orchestre pour sa qualité de percussionniste et chanteur polyvalent, le groupe  Dimension flexible qui fait un rap associé à la musique traditionnelle Zinli de la cité historique d’Abomey, John Arcadius, célèbre guitariste. Se trouvent également sur cette  liste d’artistes béninois, le rappeur Nasty Nesta, l’afro-jazziste béninois Jah Baba, la chanteuse Faty, le reggaeman Yaya Yaovi, l’artiste José Elmah. A eux s’ajoutent, les groupes de musique Gangbé Brass Band, Alle’s tones et Wood-Sound. Chaque jour  de la semaine du 15 au 19, le public aura l’aubaine de voir sur scène ces artistes. Le Sima 2015, c’est aussi un marché,  des rencontres professionnelles, d’ateliers, de remise de prix.  Ce salon souhaite répondre aux besoins identifiés par les professionnels de la musique africaine, à savoir renforcer le marché africain de la musique, promouvoir et exporter les artistes en Afrique et hors d’Afrique