La Nouvelle Tribune

Ghana: grande révélation de cas de corruption des juges

Espace membre

Un journaliste d’investigation ghanéen, Anas Aremeyaws, a diffusé une enquête d’ampleur qui met à nu des juges et l’administration judiciaire du pays dans des cas flagrants de corruption. Disponible en bandes audio et vidéo, ce sont près de 500 heures d’enregistrement que le journaliste a réalisé.

En tête d’affiche, deux magistrats de grade supérieur et des juges filmés dans des manœuvres d’extorsion d’argent aux parties en procès. 34 juges seraient impliqués dans le vaste scandale que le journaliste Anas Aremeyaws révèle. La bande audio a déjà été transmise à Mme Georgina Theodora Wood, la présidente de la Cour Suprême. En plus d’être journaliste, Anas Aremeyaws est également un avocat. Dans son investigation, il a approché les juges à qui il a proposé des pots de vin pour obtenir la libération de ses clients. L’avocat-journaliste est aussi parvenu à corrompre des juges pour obtenir gain de cause. Ce jeudi, le Conseil de la magistrature va écouter les 34 juges cités dans ce scandale de corruption dans le système judiciaire qui fait couler beaucoup d’encre et de salive au Ghana.