La Nouvelle Tribune

Hongrie : Pétra Lazlo, la journaliste qui s'en prenait aux migrants

Espace membre

Elle s'était donnée pour mission de faire tomber tous les migrants qui passaient à proximité d'elle. Pétra Lazlo, cette journaliste hongroise proche de l'extrême droite du pays ne prenait pas non plus en compte l'âge de ces victimes. Qu'importe, jeunes, ados, ou encore parents transportant des enfants, la journaliste ciblait au hasard sans considération particulière.

Elle vient d'être licenciée par son employeur, la chaîne Nemzeti Televízió. Mais son histoire et ses coups de pied désormais légendaires avaient déjà fait le tour du monde, présentant des images peu recommandables du pays. Même après la diffusion de ces images, Pétra Lazlo restait impertubable : « Depuis hier j’ai reçu plus de 1.500 messages de haine. 90 % viennent de musulmans qui soutiennent Daesh. Il est aussi intéressant de voir que 0 % des messages viennent de mon pays. J’ai un pays entier derrière moi. Merci Hongrie. Heil ! » lâchait-elle sur son compte facebook juste avant de le suspendre. (Heil, en référence à Hitler).

La plupart des médias ont critiqué ces actes. Mais personne ne s'est réellement posé la question de savoir combien d'européens soutenaient en réalité les jeux de jambe de la journaliste. Dans une europe marquée par la montée de l'extrême droite et des sentiments nationalistes, il ne faudrait pas sous-estimer l'ampleur de ce phénomène.

L'europe fait face à une vague d'immigration sans précédent. Une situation causée par la dégradation de la situation en Syrie, mais aussi de celle en Libye. Deux pays dans lesquels les puissances européennes ont fait le choix du renforcement des clivages en soutenant des groupes rebelles. Pour l'heure, les européens accueillent avec un sentiment mitigé ces milliers de migrants. Mais la situation pourrait s'empirer si rien n'est fait pour garantir une paix véritable dans les pays secoués par la violence terroriste.