La Nouvelle Tribune

Mali : Ibk hausse le ton contre les milices

Espace membre

Sous pression de la communauté internationale, le président malien Ibrahim Boubakar Kéïta a haussé le ton contre les milices proches de son gouvernement qui occupent la ville d’Anéfis dans le nord du pays. En visite au Niger ce mercredi, il a au terme d’une discussion avec son homologue nigérien Mahamadou Issifou, demander aux miliciens du Gatia de vider les lieux sans aucune condition.

« Ceux qui ont indument occupés Anéfis pendant la procédure d’accord de paix ont été priés d’évacuer Anéfis sans condition et cela sera » a déclaré Ibk qui assure qu’il n’y a plus de problème à Anéfis. La milice Gatia avait en violation de l’accord de paix signé à Bamako, chassé les ex-reblelles de la Cma, d’Anéfis et pris contrôle de la ville depuis quelques semaines sans aucune réaction du gouvernement malien. Si le président malien s’est vu obliger de faire cette injonction depuis Niamey c’est parce que les partenaires européens du Mali sont inquiets des répercussions que peut avoir cette flagrante violation de l’accord de paix signé à Bamako.

Aussi la Cedeao veut voir la situation revenir à la normale. Le président Bouteflika avait pour sa part, noté l’« urgence » d’agir dans un communiqué. Mahamadou Issifou croit qu’avec la volonté affichée du président Ibk les miliciens vont déguerpir bientôt.