La Nouvelle Tribune

Campagne électorale : une consigne de Ouattara qui doit servir d'exemple à Yayi

Espace membre

En pleine campagne pour le renouvellement de son mandat, le président ivoirien Alassane Ouattara a donné une consigne exemplaire à ses ministres pour que l’administration publique ne soit pas paralysée en Côte d’Ivoire.

« La campagne ne devra pas cependant empêcher la poursuite du travail dans vos départements ministériels respectifs » a déclaré le président Alassane Ouattara à ses ministres mardi.

Un exemple pour Yayi

Au Bénin, le président Boni Yayi pourrait gagner à s'approprier cette déclaration de son homologue et ami ivoirien. Bien que n’étant plus « candidat à rien » comme il l’a maintes fois répété, le président béninois Boni Yayi a pour stratégie d’envoyer la plupart de ses ministres en campagne à chaque rendez-vous électoral. Les legislatives d'avril dernier en sont l'illustration. Une douzaine de ministres du gouvernement était candidats sur la liste des Fcbe au pouvoir dans l’objectif de ratisser large afin d’obtenir une majorité confortable à l’Assemblée pour réviser la constitution selon l’opposition.

Les ministres étaient alors lancés en campagne non seulement pour eux mais aussi pour la liste Fcbe avec les moyens de l’Etat, notamment les véhicules de services. Malgré cela la majorité parlementaire a été obtenue par les opposants au régime en place. Avec la présidentielle qui s'annonce, le président Boni Yayi en fin de son dernier mandat, soucieux d’avoir un de ses hommes pourrait encore être tenté de lancer ses ministres dans la propagande. Une situation qui aura pour conséquence de bloquer le fonctionnement des départements ministeriels pendant la période électorale.