La Nouvelle Tribune

Blocage de Dadis Camara : le complot de Ouattara et Condé

Espace membre

On en sait un peu plus sur comment Dadis Camara a été empêché de retourner dans son propre pays le 26 août dernier. Alassane Ouattara, le président ivoirien et son homologue guinéen Alpha Condé étaient bel et bien les architectes de ce retour avorté de l’ancien dirigeant guinéen à Conakry.

C’est à 10 minutes de l’atterrissage que le vol Air Burkina en provenance de Ouagadougou pour l’étape d’Abidjan, à bord duquel se trouvait Dadis Camara, a été détourné vers le Ghana sans aucune raison valable sinon celle inavouée du blocage de l’ex-chef de la junte guinéenne. L’Avion qui a décollé du Burkina Faso à 8h 30 devait atterrir à Abidjan à 9h45 et le capitaine Dadis Camara et ses quatre accompagnateurs devraient normalement prendre le vol Air Côte d’Ivoire à destination de Conakry. Tout allait bien jusqu’à 9h 35, au moment où le commandant de bord annonça aux passagers le transfert du vol à Accra.

Et cela a été décidé par un simple coup de fil d’Alpha Condé à son ami Alassane Ouattara qui n’était pas en Côte d’Ivoire mais en villégiature au Sud de la France à Mougins. Ce n’était pas une première. Des proches de Dadis Camara affirment qu’il avait, billet en poche, été obligé de renoncer à prendre l’avion le 14 août dernier après avoir été informé d’un complot de Ouattara et Condé pour l’empêcher de retourner dans son pays.