La Nouvelle Tribune

Soudan du Sud : comment la Chine et Israël profitent de la guerre

Espace membre

Le malheur du Soudan du Sud faisait le bonheur de la Chine et d’Israël. Un rapport publié par un groupe d’experts des Nations Unies a révélé que ces deux pays alimentaient la guerre au Soudan du Sud en vendant des armes aux protagonistes. Depuis l’éclatement de la guerre en décembre 2013, ont relevé les experts, la plupart des armes provenaient de la Chine et d’Israël.

Le rapport révèle que plus de 20 millions de dollars d’armes ont été vendus au gouvernement sud-soudanais par un fournisseur chinois. Parmi les grands fournisseurs se trouve la société chinoise Norinco qui a livré 100 lance-missiles antichars téléguidées, près de 2.400 lance-grenades, 1200 missiles, 10.000 fusils automatique et 24 millions de cartouches de divers types de munitions. Des firmes israéliennes y ont aussi contribué. Preuve à l’appui, les experts soutiennent que des armes sorties d’industries israéliennes ont été utilisées dans la guerre civile.

Aussi, précise-t-on, le gouvernement du Soudan du Sud a pendant la période du conflit acheté quatre hélicoptères d’attaques. Dans ce même rapport, les experts ont recommandé aux Nations Unies d’imposer un embargo sur les armes à destination du Soudan du Sud. Ils appellent précisément le Conseil de sécurité à prendre des mesures pour empêcher la Chine et Israël d’utiliser des navires ou des aéronefs pour déverser des armes au Soudan du Sud et dans les pays en conflits.