La Nouvelle Tribune

Maroc: deux journalistes français arrêtés à Paris pour tentative d’escroquerie

Espace membre

Eric Laurent et Catherine Graciet, journalistes français, sont depuis ce jeudi 27 août entre les mains de la police judiciaire de France. Ils ont été pris la main dans le sac, dans une tentative d’extorsion de fonds au roi du Maroc Mohammed VI.

Les deux journalistes français selon, Eric Dupont-Moretti, ont monté un projet d’extorsion de trois millions d’euros au prince marocain. Travaillant ensemble, les deux journalistes avaient en projet, la publication d’un livre sensationnel sur le prince chérifien. Mais par la suite ils ont décidé d’user de cela pour extorquer de l’argent au roi Mohammed VI. Selon les explications de l’avocat du roi, le 23 juillet dernier, les deux auteurs ont contacté le cabinet de celui-ci pour lui proposer de leur verser trois millions d’euros et ils ne publieront plus le livre en question. C’était sans savoir que le Royaume du Maroc ne se laissera pas faire. Le Maroc a alors saisi la France en portant plainte contre les deux journalistes. Une enquête a été ouverte. La police a commencé par les pister. Une seconde fois, ils sont rentrés en contact avec le cabinet royal. Cet entretien a été enregistré par la police française qui recherchait des éléments de preuves d’extorsion de fonds. Une troisième rencontre, celle du 27 août dernier, a eu lieu dans un restaurant de Paris. Les deux journalistes sont venus prendre 80.000 euros auprès des représentants du roi. La police sur les lieux a alors pris Eric Laurent et Catherine Graciet, les mains dans le sac. Ils ont été conduits dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (Brdp) et ont été entendus. Pour l’avocat du roi, il n’y a pas de doute, ils ont fait chanter Mohamed VI. Eric Laurent est déjà auteur de Mémoire d’un Roi. Un entretien qu’il a eu avec Hassan II en 1993. Avec sa consœur, Catherine Graciet, ils avaient aussi publié Le Roi prédateur, sur Mohammed VI en 2012.