La Nouvelle Tribune

Crime rituel au Cameroun: des hommes d’affaires tuent un enfant de 05 ans

Espace membre

Au Cameroun, de nombreux hommes d’Affaires sont entre les mains de la police. Ils ont été arrêtés pour crime rituel commis sur enfant de cinq ans. C’est un scandale qui a été révélé avec la découverte à Tchang dans l’ouest du pays, le 03 août dernier du corps sans vie de l’enfant portant des mutilations.

Selon une des personnes arrêtées qui est passée aux aveux, ils ont tué l’enfant conformément à « un rituel » recommandé au groupe composé d’« une vingtaine d’hommes d’affaires ». Il ne s’agit pas d’un acte isolé. Au Cameroun, les crimes rituels commis dans le but de devenir immensément riche ou d’obtenir des pouvoirs mystiques sont légion. Au-delà du Cameroun, la Tanzanie et le Gabon sont également des pays où ces pratiques ont pignon sur rue.

Récemment le gouvernement gabonais a décidé de faire condamner à une peine d’emprisonnement à perpétuité, les crimes de sang, les prélèvements d’organes, les mutilations et autres actes sordides portant atteinte à la vie humaine commis dans le cadre des rituels. Cette décision prise en conseil des ministres sous la présidence du chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a été rendu publique par un communiqué de la présidence.

Lire Crimes rituels: le Gabon frappe fort