La Nouvelle Tribune

Soudan du Sud : un journaliste froidement abattu

Espace membre

C’est l’émoi et l’affliction dans la presse au Soudan du Sud. Peter Julius Moi, un journaliste sud-soudanais a été froidement abattu dans la soirée de jeudi a-t-on appris ce vendredi.

Il a, selon sa famille, été tué par des hommes armés qui lui ont tiré à deux reprises dans le dos. Journaliste dans le journal sud-soudanais Corporate Weekly, Peter Julius Moi est le 7ème journaliste tué en moins d’un an, cette année au Soudan du Sud où sévit une interminable guerre. Cet assassinat n’est tout de même pas à inscrire sur le compte d’un incident de guerre. Quelques jours auparavant, le président Salva Kiir avait menacé de mort les journalistes qui selon lui travailleraient contre le Soudan du Sud. Le gouvernement de Kiir avait également selon le Comité pour la protection des journalistes (Cpj), ordonner la fermeture des organes de presses privés et un groupe de médias connu pour la production d’une série radio populaire. Il faut donc dire qu’en dehors de la souffrance infligée aux populations meurtries par la guerre, la liberté de presse est fortement tuée dans ce jeune pays d’Afrique.