La Nouvelle Tribune

Affaire Pistorius : un appel qui complique la libération de l’athlète

Espace membre

Alors que sa libération est annoncée pour le 22 août prochain, Oscar Pistorius pourrait voir son séjour carcéral se prolonger. Selon Luvuyo Mfaku, le porte-parole du parquet, celui-ci a fait appel de la condamnation de l’athlète sud-africain pour « homicide involontaire ».

Les documents relatifs à l’appel ont été, a-t-il assuré, laissés à la discrétion de la Cour suprême d’appel. Pour l’accusation, le juge, Thokozile Masipa a mal apprécié le crime. La qualification « homicide involontaire », selon l’accusation ne convient pas. Elle estime qu’il s’agit purement et simplement de « meurtre » dans le cas d’espèce.

Oscar Pistorius, faut-il le rappeler, a tué sa petite amie Reeva Steenkamp de quatre balles. Jugé pour « homicide involontaire », il avait été condamné à 5 ans de prison. Une peine qui aurait pu passer du simple au triple en cas de jugement pour « meurtre ». Vendredi, prochain, si tout se passe bien pour lui, il pourrait être remis en liberté après, seulement 10 mois de prison.