La Nouvelle Tribune

Terrorisme : voici la drogue des djihadistes

Espace membre

Captagon. C’est le nom de la drogue que prennent les djihadistes. Cela a été révélé avec l’autopsie de l’auteur de l’attentat djihadiste commis sur une plage d’un hôtel de la ville tunisienne de Sousse le 28 juin dernier. Il s’agit d’une drogue de type amphétaminique qui sert à doper les kamikazes et autres combattants terroristes.

Encore appelé fénéthylline, cette drogue est classée parmi les substances stupéfiantes sous contrôle de l’organisation mondiale de la santé depuis 1986. Elle agit sur le système nerveux, notamment sur le circuit de récompense et de plaisir. Entre autres, le Captagon génère les sensations de l’ectasy, de la métamphétamine et de la methcathinone.

Selon les spécialistes, cette drogue donne au consommateur l’illusion d’être hyperpuissant et sans limite. Ce qui explique selon les mêmes sources, l’insensibilité des djihadistes et l’absence de remords pendant des missions de barbaries. Le jeune étudiant de l’attentat de Sousse, ont indiqué des témoins, riait après avoir fusillé 38 personnes. Pour le cas d’espèce, les spécialistes ont ajouté que pour commettre une telle atrocité, il faut en plus de la drogue, que le sujet soit formaté.