La Nouvelle Tribune

Lutte contre le terrorisme : Abidjan renforce son arsenal juridique

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

En Côte d’Ivoire, la lutte contre le terrorisme est devenue une préoccupation. Le parlement ivoirien a adopté vendredi un projet de loi portant « répression du terrorisme ». Ce projet de loi parmi la dizaine votée à l’unanimité par les députés ivoiriens, selon les autorités du pays, fait partie d’une stratégie de « prévention du terrorisme ».

Mme Fadika Sacko, 1ère vice-présidente de l’Assemblée nationale a fait savoir que le projet de loi portant « répression du terrorisme » est adopté pour « consolider la sécurité en Côte d’Ivoire ». Ce projet de loi dispose que tout individu posant quelque acte « dans l’intention soit de provoquer une situation de terreur ou d’intimider la population, de promouvoir une situation de terreur… », est punit d’ «une amende allant de 5 à 50 millions de francs Cfa). Aussi est-il dit à l’article 03 de la loi que sont dorénavant autorisés, des mesures de prévention comme « les interceptions de correspondances, d’images, de dossiers électroniques, de correspondances, les fouilles à toute heure de la nuit». Ceci sans « le consentement des intéressés». Ces mesures, ont indiqué les parlementaires, sont des recommandations internationales en matière de prévention du terrorisme