La Nouvelle Tribune

Paul Kagamé : les occidentaux « nous traitent tous comme des immigrants illégaux »

Espace membre

Paul Kagamé est furieux depuis l'arrestation du chef des services de renseignement, Emmanuel Karenzi Karake. En effet accusé par la justice espagnole de crimes contre des espagnols, M. Karenzi Karake a été arrêté lors d'un séjour à Londres dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen émis par la justice espagnole. 

Devant l'assemblée du pays, Paul Kagamé a exprimé sa colère face à ce qu'il appelle l'arrogance de l'occident. « L’arrestation du chef des services de renseignement du Rwanda est basée sur l’arrogance absolue et le mépris (...) Ils doivent l’avoir pris par erreur pour un immigrant illégal. Ils nous traitent tous comme ils traitent les immigrants illégaux. » a t-il lancé face aux parlementaires. Ce n'est pas la première fois qu'un dirigeant africain s'en prend aux occidentaux accusés d'abuser de leur force. 

Et comme un clin d'oeil aux noirs tués par la police ces derniers mois aux USA, il a affirmé que, les noirs, depuis quelque temps sont « devenus des cibles pour s’entraîner à tirer ». Même si il réagit sous le coup de la colère, il faut reconnaître que le sentiment anti-occident a pris une véritable ampleur cette dernière décennie avec l'intervention des européens en Afrique, ou parfois, comme au Rwanda, leur laxisme face aux génocides. Et Paul Kagamé a tenu à le rappeler. Le laxisme des occidentaux lorsque leurs armées, notamment l'armée française, présentes au Rwanda ont laissé faire les génocidaires : « Ils entendent se départir de leur responsabilité en disant " ce n’est pas de notre faute, ce sont des sauvages en Afrique qui s’entretuent" ». Le chef des services de renseignement rwandais est passé ce jour devant un tribunal londonien et a été libéré sous caution.