La Nouvelle Tribune

Zyed et Bouna : Jean-Luc Mélenchon condamne les propos de Marion Le Pen

Espace membre

Alors que les policiers impliqués dans l'affaire de Zyed et Bouna (deux jeunes de banlieue morts électrocutés alors qu'ils étaient poursuivis par la police) ont été relaxés, Marion Maréchal-Le Pen, nièce de Marine Le Pen et également députée du front national s'est exprimé sur Twitter traitant littéralement les deux jeunes de racaille. Mais cette interprétation ne convient pas à Jean-Luc Mélenchon qui s'est exprimé sur le sujet. Voici en substance sa déclaration : 

Déclaration de Jean-Luc Mélenchon

Pour les Le Pen, la mort des autres est toujours un «point de détail» dans leur vision de l’histoire. En traitant de racaille les deux jeunes morts électrocutés dans un transformateur où ils s’étaient réfugiés il y a dix ans, madame Le Pen a commis une quadruple ignoble faute morale. La première parce qu’on n’insulte pas les morts qui ont trop cher payé dans cette circonstance, quoi qu’il ait pu se passer. La seconde est le mépris pour la douleur des familles et le respect humain qui leur est dû, puisqu’en toute hypothèse elles sont victimes d’un deuil qu’elles n’ont ni mérité ni provoqué. La troisième est à l’égard de la police nationale que madame Le Pen croit flatter. Elle ignore que les policiers républicains ressentent comme un échec de leur mission ces deux morts et que d’une façon générale, la police républicaine ne pratique pas la vendetta et les vengeances qui sont le potage quotidien des Le Pen en famille ou dans leur vie de parti. Enfin parce que les insultes de madame Le Pen contre les morts sont des provocations gratuites destinées à jeter de l’huile sur le feu dans l’espoir de nouvelles violences urbaines dont elle pense pouvoir tirer un profit électoral.