La Nouvelle Tribune

CEDEAO : des experts se penchent sur les solutions d’une immigration responsable

Espace membre

Depuis le lundi 27 avril, une réunion d’experts de haut niveau se tient au Novotel de Cotonou sur la gestion de l’identité et l’Etat civil. Organisée par la Cedeao avec l’appui du projet « Appui à la libre circulation des personnes et la migration en Afrique de l’Ouest »(Fmm west Africa), elle a permis de proposer des modalités pour assurer un meilleur processus d’inscription à l’Etat civil.

Chefs d’agence, fonctionnaires de haut niveau de l’immigration et des services de l’état civil des Etats membres de la Cedeao, fonctionnaires des directions en charge de la libre circulation et du tourisme de la Cedeao, experts de l’Organisation internationale pour les migrations(Oim) et experts internationaux en matière de l’identité…tous sont à Cotonou pour participer à cette réunion. Si ce thème réunit autant d’experts c’est parce que la migration a été reconnue comme étant la clé de la croissance économique de l’Afrique de l’Ouest, de son développement social et de sa stabilité. Pour maintenir cette tendance, il est urgent de faciliter les migrations légales et restreindre le franchissement irrégulier de la frontière, en particulier la migration intra-régionale qui consiste une grande partie des mouvements transfrontaliers de l’Afrique de l’Ouest. Seulement, ce défi ne peut être relevé si on n’améliore pas les systèmes nationaux d’enregistrement à l’état civil. En effet, les systèmes d’enregistrement qui produisent les documents de base, constituent une composante essentielle à la mise en place d’une chaîne de gestion des identités réussie et efficace et la conception de documents de voyage sécurisés. Cette réunion est organisée avec le soutien financier du Fmm Afrique de l’Ouest, un projet quinquennal piloté conjointement par la Cedeao, l’Oim et l’Organisation internationale du travail(Oit) et le Centre international pour le développement des politiques migratoires(Icmpd) vise à maximiser le potentiel de développement de la mobilité des personnes en Afrique de l’Ouest en soutenant les Protocoles de la Cedeao sur la libre circulation des personnes et en soutenant l’approche commune de la Cedeao sur la migration. Suite à une évaluation menée par l’Oim en 2014 sur l’état de la carte d’identité biométrique de la Cedeao, la conduite d’un master class de haut niveau sur la gestion de l’identité a été recommandée. « Il est important que cette réunion contribue à une meilleure compréhension des opportunités présentées par la gestion de l’identité et l’enregistrement à l’état civil plus efficace pour le déploiement de la carte d’identité biométrique », précise Mme Carmela Godeau, directeur régional de l’Oim pour l’Afrique de l’Ouest et du centre. Javier Medrano, chargé de programmes gouvernance à la délégation de l’Union européenne au Bénin a aussi reconnu l’importance de cette carte d’identité biométrique dont la situation actuelle et les perspectives ont fait l’objet d’une évaluation en début d’année par l’Oim.