La Nouvelle Tribune

Mali : deux militaires et un enfant tués dans une attaque armée

Espace membre

Des hommes armés ont encore tué au Mali. Dans la matinée de ce mercredi à Goundam, une localité située à 80 km de Tombouctou dans le nord du pays, des individus armés ont pris pour cible les éléments de la garde nationale malienne tuant deux de leurs éléments. Dans le même temps, l’information confirmée par la Mission de l’Onu au Mali (Minusma) fait état de ce qu’un enfant a été aussi tué dans l’attaque.

Les hommes armés a-t-on expliqué sont venus tôt aux environs de 05H, temps universel et ont surpris les soldats par des tirs sur le camp de la garde à Goundam. Cette nouvelle attaque intervient deux jours après la prise de Ménaka par des hommes armés proche du gouvernement de Bamako. Dans le nord du Mali la situation reste toujours tendue et implosive. Les discussions houleuses entre le gouvernement malien et une frange des rebelles du septentrion malien pour la paix, n’ont pas abouti. Mais cela n’empêche pas Bamako de faire signer l’accord de paix aux groupes armés qui le veulent. Aussi Bamako s’est empêché de ne pas se compromettre avec les hommes armés qui ont repris Ménaka des mains du Mnla. Choguel Maïga, le porte-parole du gouvernement malien a fait savoir que Bamako tient toujours au respect de l’accord de cessez-le-feu qui est déjà violé à maintes reprises.