La Nouvelle Tribune

Thaïlande : plus de 7 tonnes d’ivoire africain arraisonnées en une semaine

Espace membre

6millions de dollars. C’est la valeur estimée d’une importante quantité d’ivoire africain saisie en Thaïlande. La douane thaïlandaise a annoncé qu’elle a une fois encore saisie une nouvelle cargaison d’ivoire africain qui avoisine les 03 tonnes. La cargaison selon les investigations de la douane thaïlandaise provient du Kenya et était en convoyage vers le Laos.

Les 3 tonnes d’ivoire étaient soigneusement dissimulées dans des conteneurs de thé. Cette saisie ajoutée à celle record de 04 tonnes faite il y a une semaine, donne donc un total de 07 tonnes en l’espace d’une semaine. Cela révèle donc l’ampleur que prend le braconnage sur le continent africain. Les ivoires découverts sont parfois longs de deux mètres. C’est donc des défenses entières qui sont arrachées aux pachydermes dans les forêts africaines au profit de l’industrie de l’ornementation qui a le vent en poupe en Chine, au Vietnam où ils sont convoyés. 

Le braconnage, ont prévenu des experts, constitue une grave menace pour les éléphants abattus au rythme déconcertant de 25 à 30.000 par an. Quand on compare ce rythme de mortalité à la natalité chez cette espèce animal qui donne naissance à un petit après 21 mois de gestation, on se rend compte que les éléphants sont menacés de disparition.

Face à l’ampleur de plus en plus inquiétante, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages (Cites) a appelé à une vigilance accrue dans la lutte contre le trafic d’ivoire. C’est cet appel, ont reconnu les autorités thaïlandaises, qui les a amenés à redoubler d’ardeur dans le contrôle. Ce qui visiblement paye. Mais au-delà des saisies, c’est la prévention du braconnage qui doit être renforcée pour éviter l’abattage des animaux.