La Nouvelle Tribune

Soudan : el-Béchir traite les Usa, l’Angleterre et la Norvège de colonialistes

Espace membre

Avec Omar el-Béchir, le président du Soudan, c’est du tac au tac. Il a répondu sans coup férir au Royaume-Uni, aux Usa et à la Norvège qui ont dans un communiqué conjoint, critiqué les élections organisées au Soudan. Ces trois pays ont jugé le Soudan incapable de pouvoir organiser des élections transparentes et crédibles. Ce qui a déplu au président el-Béchir.

Répondant à cette critique, le président soudanais a déclaré que des « éléments colonialistes », demeurent « insatisfaits ». Au pouvoir depuis 26 ans, Omar el-Béchir règne sans partage sur le Soudan. Il assure que les objectifs non avoués motivant ces critiques ne seront pas atteints et que la « démocratie » dans son pays demeurera.

Omar el-Béchir a aussi lancé qu'à travers ces élections, son pays s’est montré imperturbable concernant le blocus oppressant qui pèse sur le pays depuis 25 ans. Il faut dire que le Soudan est l’un des enfants mal aimés de la communauté dite internationale et les Etats-Unis ont imposé au pays d’el-Béchir un embargo commercial. Le président lui-même nargue la Cour pénale internationale qui le réclame pour des chefs d’accusation de crime contre l’humanité et de génocide qui ont fait plus de 300.000 morts et des millions de déplacés au Darfour.