La Nouvelle Tribune

Mali : Paris efface une partie de la dette de Bamako

Espace membre

Qui a dit que la France n’est pas généreuse ? L’Etat français a annoncé qu’il effaçait une dette du Mali d’environ 65 millions d’euros. Soit le tiers de tout ce que Bamako lui doit et qui est estimé à 194 millions d’euros.

Cette nouvelle qui doit réjouir Bamako lui a été e ce vendredi à l’occasion d’une réunion de la Zone franc qu’elle a accueilli et qui a réunis tous les ministres des finances des pays membres.

Michel Sapin, le ministre français des Finances, porteur de la nouvelle a fait savoir qu’il s’agit pour Bamako d’un soutien vu comme une dépense. Pour mieux faire comprendre l’importance de cette remise de dette, il a rappelé que la France pose cet acte en un moment de vaches maigres où lui en tant que titulaire du portefeuille des finances est obligé de serrer la ceinture.

Reconnaissant envers la France pour sa générosité, Igor Diarra, le ministre de l’Economie du Mali, a indiqué que le gouvernement de Bamako a « véritablement apprécié » le geste à sa juste valeur.

C’est à l’en croire, un acte encourageant pour son pays en pleine reconstruction et qui a cruellement besoin de ressources. Et cette annulation de dette servira à « réorienter » les efforts que déploie Bamako dans le but de son développement.

A cette réunion de la Zone franc composée des pays africains ayant en partage le franc Cfa, les questions du réchauffement climatique, du financement illicite du terrorisme, du blanchiment d’argent et surtout de l’avenir du franc Cfa ont été abordées. Les résolutions qui ont été prises à cette rencontre devront être livrées dans les jours à venir. Notamment par rapport au point de l’avenir du franc Cfa en Afrique où de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer une autonomie monétaire.