La Nouvelle Tribune

Libye : les forteresses de Kadhafi en ruine, les Libyens regrettent

Espace membre

A l’instar du pays complètement en lambeau, de tout ce qui témoignait de la mainmise de Mouammar Kadhafi sur la Libye, il ne reste quasiment plus rien. De sa forteresse de Bab Al-Aziziya à son palais de Benghazi, il ne reste qu’amas de pierres dans des tas d’immondices.

Jadis lieu défendu au Libyen lambda et accessible à quelques rares privilégiés la forteresse de Bab Al-Aziziya en plein cœur de Tripoli la capitale est méconnaissable. Sur des images, difficile pour tout visiteur étranger d’admettre que là était le QG du pouvoir Kadhafi. Un lieu disposant d’une caserne, d’un centre de commandement, d’un jardin zoologique et autres. De Tripoli à Benghazi la ville rebelle, la désolation va croissante.

Rasé, le Palais de Kadhafi qui surplombait la ville a cédé la place à un site de vente d’oiseaux et de bétails. Au milieu de ses ruines, les Libyens pour la plupart, ruminent leur regret. Le bonheur attendu de la chute de l’ex guide, présenté comme un dictateur, tarde à venir. Et malheureusement pour eux l’irréparable a été commis. Le quotidien est désormais fait de peur et désastre. On vit chaque jour comme si c’était le dernier, puisque pris en étau par deux gouvernements rivaux qui se livrent un combat sans merci avec des armes lourdes.