La Nouvelle Tribune

Rdc : l’Affaire Chebeya objet d’une action en justice

Espace membre

L’affaire Chebeya, du nom du Congolais Floribert Chebeya, défenseur des droits de l’homme assassiné en juin 2010, n’a visiblement pas encore livré son épilogue. Insatisfaite, la famille de l’illustre fondateur de l’Ong la Voix des sans voix (Vsv), a par son avocat, saisi la Cour suprême congolaise pour une « requête de prise à partie » dans le but de confondre le Procureur général du tribunal militaire qui a la charge de l’instruction de cette affaire. La famille de Chebeya souhaite l’audition du Général John Numbi, précédemment chef de la police congolaise qui n’avait comparu qu’en tant qu’un simple témoin lors du procès qui a débouché en 2011 sur la condamnation à la peine capitale de quatre policiers et d’une peine de prison à vie pour un autre.

Ceux-ci, à l’issue d’une enquête jugée biaisée par la partie civile, des Ong de défenses des droits de l’homme et autres, ont été reconnus coupables de l’assassinat de M. Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana. Les deux hommes ont été retrouvés morts au lendemain d’une rencontre avec le Général Numbi actuellement visé par la nouvelle procédure.

La famille qui avait déjà déposé une plainte contre le général Numbi, justifie son acharnement par le souci de découvrir la vérité sur l’assassinat de Chebeya et son chauffeur. Le général mis en cause a été démis en décembre 2013. L’annonce de l’action en justice de la famille de Chebeya a été faite à quelques jours de la réouverture le 21 avril prochain à Kinshasa du procès en appel des cinq policiers condamnés en première instance. Rappelons que des cinq policiers condamnés, trois sont dans la nature.