La Nouvelle Tribune

Nigéria : Muhammadu Buhari, le nouvel homme fort d’Abuja

Espace membre

Grand jour de démocratie ce mardi 31 mars 2015 au Nigéria. Le pouvoir a changé de main. C’est Muhammadu Buhari, le candidat de l’opposition qui est sorti  vainqueur du scrutin présidentiel de ce week-end face au président en exercice Goodluck Jonathan.

Selon les résultats officiels donnés mardi par la commission électorale indépendante, il a battu le président Goodluck Jonathan qui cette fois-ci n’a pas eu suffisamment de chance auprès des électeurs nigérians.

C’est qui ce Buhari ?

Muhammadu Buhari, celui à qui le peuple nigérian a confié le commandement de sa destinée pour les quatre prochaines années, est un homme âgé de 72ans.  Originaire de l’Etat de Katsina dans le nord du pays, il est de confession religieuse musulmane contrairement à Goodluck Jonathan qui est un chrétien du Sud.  Marié et père d’une dizaine d’enfants, il est le benjamin d’une famille nombreuse de 23 enfants. Le nouveau président du Nigéria est un militaire de formation. Ancien général de l’armée nigériane, c’est après l’obtention de son diplôme d’études secondaires, qu’il a fait son entrée à l’école de formation militaire de Kaduna avant d’être envoyé en 1963 en Grande-Bretagne où il a poursuivi sa formation dans une école d’officier. Il est retourné deux ans plus tard dans cette ancienne métropole pour suivre des cours. Toujours dans le cadre de sa formation militaire, Muhammadu Buhari a successivement fait des études en Inde en 1973 et aux Etats-Unis de 1979 à 1980.

Retour d’un vieux briscard

 L’homme est un vieux briscard de l’arène politique nigériane. A trois reprises déjà, il a été battu aux élections présidentielles par le Pdp au pouvoir. D’abord en  2003, face à Olusegun Obasanjo. Puis en 2007 face à feu président Umaru Musa Yar’Adua et en 2011 par celui sur qui il vient de prendre sa revanche, Goodluck Jonathan. Avant l’avènement de la démocratie au Nigéria, le Général Buhari a d’une main de fer, dirigé le Nigéria pendant 20 mois, après le coup d’Etat militaire de 1983 qui a renversé le président Shehu Shagari. Muhammadu Buhari a aussi servi des anciens chefs d’Etats du pays comme le général Murtala Mohammed, le général Sani Abacha, de même que Olusegun Obasanjo.